La sécurité et la santé des collaborateurs constituent aujourd’hui une problématique majeure au sein de la filière du BTP. En effet, comme vous le savez, les professionnels sont constamment exposés à des risques de maladie et d’accident, tout particulièrement sur les chantiers.

Il existe de nombreux moyens d’actions pour limiter les risques, mais ils restent parfois assez méconnus. C’est pourquoi l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) sensibilise régulièrement les entreprises à la prévention, et leur met à disposition divers outils pour faire face aux risques potentiels.

Dans une démarche d’accompagnement des professionnels au quotidien, l’organisme vient tout juste d’inaugurer un nouvel espace en ligne, entièrement dédié au pilotage de la prévention.

Continuez la lecture pour en savoir plus !

La prévention des risques, une nécessité aux enjeux multiples

Les risques auxquels sont confrontés les professionnels sont nombreux et peuvent être de nature très différente : accidents d’utilisation d’outils et machines, chutes, TMS, risques chimiques ou encore psychologiques… Être en mesure de s’y prémunir est indispensable et permet d’améliorer les conditions de travail.

Pour ce faire, il est essentiel pour les entreprises de s’informer et d’informer ses employés sur les bonnes pratiques à adopter, ainsi que de (se) former au bon usage des outils et produits. Bien évidemment, cela ne peut être un succès qu’en impliquant tous les collaborateurs, et en mobilisant des outils concrets, capables de planifier et évaluer des actions collectives.

Mais ce n’est pas tout ! Améliorer la sécurité sur les chantiers, c’est aussi augmenter les performances de votre entreprise. C’est en tout cas ce qu’a constaté l’OPPBTP, qui mène des études de terrain depuis 2013 à ce sujet. Ces études ont mis en évidence que les mesures de prévention ont un impact positif sur la performance économique des entreprises et permettent, entre autres, d’améliorer la productivité et la qualité de vie au travail.

Enfin, la prévention participe à renforcer l’attractivité des métiers du bâtiment. Mettre en avant de bonnes conditions de travail permet de faire tomber les freins relatifs à la sécurité, et ainsi attirer plus facilement de jeunes talents. Dans une moindre mesure, cela contribue à fidéliser les salariés et faire en sorte qu’ils ne s’usent pas trop prématurément.

“Mon espace prévention”, un outil pour piloter ses actions de prévention

Deux ans après le lancement de sa nouvelle plateforme « preventionbtp.fr« , l’OPPBTP vient de dévoiler le nouvel espace prévention, accessible gratuitement pour toutes les entreprises disposant d’un compte personnel. L’outil permet aux entreprises de piloter en autonomie leur prévention, à travers une plateforme sécurisée.

Quel que soit votre niveau en prévention, vous pouvez bénéficier d’une assistance technique et d’un accompagnement personnalisé sur-mesure. À la première connexion, l’utilisateur est invité par un coach virtuel à réaliser un test. En fonction du résultat de ce test, le professionnel entre dans un parcours en prévention qu’il peut décider de suivre. Tout au long de ce parcours, le guide virtuel assure un suivi personnalisé, et offre des conseils pour la réalisation d’actions de prévention.

Plusieurs fonctionnalités font partie intégrante de l’espace prévention et aident à réaliser un plan d’action complet. Par exemple, il est possible de faire un PPSPS (plan particulier de sécurité et de protection de la santé), de programmer les vérifications de matériel, ou encore de préparer un livret d’accueil pour les salariés.

Un tableau de bord intégré permet d’organiser un suivi efficace sur l’ensemble des actions en cours, et passées. Par ailleurs, il est possible de consulter un ensemble de statistiques de progression via ce tableau de bord.

Avec ce nouvel outil à l’expérience utilisateur repensée, l’OPPBTP entend inciter les entreprises à passer à l’action et à réellement prendre en compte, sur le long-terme, ces questions essentielles de santé et de sécurité au travail.

Sources: OPPBTP, TPBM-presse